POLITIQUE DE LA VILLE

Renouvellement urbain du Grand Garros : une nouvelle phase de travaux est lancée

Avec le lancement, mi-janvier, d’une vaste opération de rénovation des bâtiments et d’aménagement des abords d’immeubles (résidentialisation) par l’Office public de l’Habitat du Gers (OPH 32), une nouvelle étape significative est franchie dans le projet de renouvellement urbain du quartier du Grand Garros.

 

A compter du 8 février, la déconstruction de plus de six bâtiments bordant les rues Abel-Gardey et Ernest-Vila va également commencer. Cette opération est le préalable au déménagement futur du centre commercial qui aura lieu en 2022. La première phase du renouvellement urbain se déroule sur la période 2019-2026. Le coût prévisionnel de cette phase est estimé à 56,6 millions d’euros pour la partie habitat, 12,6 millions d’euros pour la voirie et les espaces publics, et 9 millions d’euros pour les équipements publics. Le niveau de contribution de l’Anru, représentée localement par le préfet du Gers, se monte à 34,5 millions d’euros.


Réhabilitation et Résidentialisation


Coût de l’opération : 21 Millions d’€


Faire du quartier Politique de la Ville (QPV) un quartier de performance énergétique et environnementale


Les travaux de réhabilitation énergétique des 38 immeubles sont placés sous le signe du label BBC Rénovation soit un maximum de 72 KWh/m² (étiquette B)
Descriptif des travaux :

 

  • Isolation par l’extérieur des façades, renforcement de celle des combles ou des toits-terrasses

  • Remplacement des menuiseries extérieures

  • Remplacement de chaudières individuelles

  • Mise en place de thermostats et VMC Hygro B

  • Prestations acoustiques par de nouvelles portes d’accès aux appartements.

  • Reprise des balcons et loggias


 

Un cadre de vie au service de la tranquillité


L’enjeu de la résidentialisation est d’assumer les transitions entre l’espace privatif et les espaces publics. Pour cela plusieurs réponses sont proposées qui feront l’objet d’une démarche complémentaire de concertation au printemps 2021 et répondront aux principes généraux suivants:
 

  • Sécurisation et traitement des halls et des espaces communs : installation de portes anti-vandalisme et à l’accès sécurisés, transformation du hall d’accueil et aménagement des sens de circulation, pour créer des lieux accueillant, lumineux et fonctionnel.

  • Définition d’un principe d’adressage : du numéro de rue à l’identification d’un sentiment d’appropriation.

  • Inaugurer de nouveaux usages : privatiser, éloigner les regards, mettre à distance des cheminements publics.

  • Compléter et faire vivre des jardins partagés : d’une initiative déjà présente « les jardins de Garr’hou » vers la création d’espaces agricoles participatifs.

  • Caractériser les résidences de chaque îlot afin de créer un sentiment de fierté et de différenciation

 

La Déconstruction

Coût de l’opération : 12 Millions d’€

Présentation des différentes étapes :
La purge : Mise à nu des bâtiments par le retrait, le tri de tous les matériaux avec valorisation et recyclage afin que tous les bâtiments ne comportent plus que l’ossature béton.
La phase active de déconstruction : Grignotage et abattage
Évacuation et préparation de la plate-forme : l’ensemble des débris est évacué au fur et à mesure et un nouvel espace est livrable pour un nouveau projet de construction.

La valorisation de tous les matériaux : 90% des matériaux purgés et démolis font l’objet d’une traçabilité dans la chaîne de valorisation. Ainsi, le béton concassé est valorisé en soubassement de voirie ou de chemins de fer ; à noter qu’une partie de ce matériau sera utilisée pour la création de la future plate-forme qui servira à installer le nouveau centre commercial. L’entreprise choisie dans le cadre d’un marché public est la société MELCHIORRE, entreprise qui a déjà réalisé avec succès la déconstruction des immeubles Porthos et d’Artagnan.


3 phases


2021 : Déconstructions de la Tour A, des bâtiments B, C, D, G, H et R en partiel
2023 : Déconstructions des Tours T et E, bâtiment I en partiel
2024 : Déconstruction de la Tour Athos


Constructions neuves


Coût de l’opération : 19,5 Millions d’€


Dans le cadre de la reconstitution d’une nouvelle offre de logements sociaux, différentes constructions vont être livrés et font l’objet d’une validation de l’ANRU pour un total de 161 logements. A ce jour, voici les premières opérations :
- Auch - Les Terrasses de Peyrusse : 22 logements individuels superposés
- Auch - Baron : 12 logements (collectifs)
- Auch – Angerville : 44 logements (collectifs)
- Pavie : 26 logements (collectifs)
- Duran : 2 logements individuels



L'Insertion professionnelle et sociale

Réhabilitation et résidentialisation : 20 000 heures


Tous les marchés accordés dans le cadre de cette opération contiennent des « clauses sociales » destinées à favoriser l’emploi local. Une personne chargée de la relation locataire sur 4 ans a d’ores et déjà été recrutée.

Des demandeurs d’emploi locaux dans des métiers de la peinture, de façadiers, de la maçonnerie, des espaces verts seront également intégrés. Enfin, des structures de l’insertion par l’activité économique bien connues sur le quartier comme la Régie de Quartier Garros Service ou l’ESAT sont intégrées au projet.


Mobilisation de partenaires : CAP Emploi, Pôle Emploi, Mission Locale
Démolition : 11 000 heures
Lors de la déconstruction des immeubles Porthos et d’Artagnan, 3000 heures de travail ont été effectuées par des demandeurs d’emploi du quartier. Pour la phase 2 qui va débuter (tour A, bâtiments B, C, D, G, H et R en partiel), 4000 heures sont réservées à l’emploi local. Il y aura 2500 heures pour la phase 3 en 2023 (tours T et E, bâtiment I en partiel) et 1500 heures pour la phase 4 en 2024 (tour Athos–41 logements).


Les chiffres clés

Pendant les travaux

Circulation modifiée


Pendant toute la durée des travaux de déconstruction, la rue Abel-Gardey et la rue Ernest-Vila sont fermées à la circulation.

L’arrêt de bus qui se situait rue Abel-Gardey est supprimé.

Keolys a modifié légèrement le parcours de ses bus afin que les deux arrêts précédant et suivant soient normalement desservis. Un cheminement piéton est maintenu entre le centre commercial et la rue Jeanne d’Albret,
en passant par le stade Maracana et la bibliothèque des collectivités.
Des informations sur l’avancement du chantier seront régulièrement diffusée par la Maison du Projet et sur le site internet www.mongrandgarros.com

 


Les étapes suivantes


Les espaces publics


La ville d’Auch a recruté un maître d’oeuvre chargé des aménagements des espaces publics sur l’espace libéré par les déconstructions d’immeubles. Le cabinet spécialisé TPF-I sera en mesure de livrer les premiers croquis de ses propositions dans six mois.


Le centre commercial


L’architecte en charge de la construction du futur centre commercial est en cours de recrutement par l’Agence nationale de la cohésion des territoires. Le jury de recrutement auquel participe la ville d’Auch rendra sa décision dans un mois.

Les travaux du centre commercial et des voiries doivent commencer en 2022.

38 immeubles en réhabilitation énergétique soit 663 logements

4 ans de travaux (2021-2024)

207 ménages relogés

12 bâtiments démolis dont 2 partiellement

équivalent à 321 logements

161 nouveaux logements sociaux neufs

70 Millions d'euros investis

31 000 heures de clauses sociales

50% de gain d'économies de dépenses énergétiques en moyenne 650 €

Le calendrier provisoire des opérations

 

2019/2020 : Relogement des habitants des immeubles voués à la première phase de démolitions (immeubles A, B, C, D, G, H, R partiel), rénovation de 125 logements du parc OPH32, réhabilitation de l’école D’Artagnan, création de l’annexe de la bibliothèque.

 

2021 : Démolition de la tour A, des bâtiments B, C, D, G, H et R pour partie, rénovation de 110 logements du parc OPH32, réhabilitation de l’école Coulonges, construction du nouveau Foyer de La Hourre et démolition de l’ancien, construction de la ludothèque.

 

2022 : Rénovation de 138 logements du parc OPH32, construction du nouveau centre commercial d’environ 1000 m2, aménagement du carrefour entre les rues Jeanne-d’Albret, Abel-Gardey, et du 19-Mars-1962, aménagement du croisement au niveau de la place de la Fontaine, aménagement du croisement entre les rues Montaigne et de la Boubée, Réfection de la voirie de la rue Abel-Gardey, construction de la crèche

 

2023 : Démolition de la tour T, E et I pour partie, rénovation de 128 logements du parc OPH32, démolition de l’ancien centre commercial, réfection de la voirie rue Montaigne, réfection de la voirie rue des Cormorans

 

2024 : Démolition de la tour Athos, rénovation de 94 logements du parc OPH32, restructuration de la salle polyvalente, aménagement des espaces publics à proximité de la centralité, réfection de la voirie rue du 88e-RI.

 

2025 : Restructuration du groupe scolaire Jean-Rostand 1 & 2 (démolition JR1), rénovation du centre social, création d’une nouvelle voirie pour désenclaver La Hourre. Cette nouvelle rue se connectera à la rue du 19-Mars-1962, rénovation de 147 logements du parc OPH32.

 

2026 : Ouverture de l’impasse Marguerite-de-Navarre prolongée en rue connectée à la rue des Cormorans et à la rue Montaigne, ouverture des impasses partie sud-est du quartier (mauroux/brocas et brocas/navarre), restructuration du groupe scolaire Jean-Rostand 1 & 2 (agrandissement JR2)

 

Le contrat de ville, concernant le quartier du Grand Garros, a été officiellement signé le 7 mai 2015 en présence de Myriam El Khomri, secrétaire d’État auprès du ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, chargée de la Politique de la Ville.

 

 Le contrat de ville est consultable via ce lien :  Contrat de Ville Grand Auch Agglomération

Nos partenaires :

Maison du projet :
Tél. : 05 62 61 64 87

Envoyer un e-mail

 

Horaires : mardi de 9h à 12h - mercredi de 14h à 18h et vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h

Chef de projet du programme de renouvellement urbain
Aude Monge
Tél 05 62 60 06 78
Envoyer un e-mail

 

mongrandgarros@grand-auch.fr   |   22 place de la Fontaine 32000, Auch, France  |  mentions légales