Une étape vers le Grand Garros de demain

22/03/2017

 

Lundi 20 mars, Franck Montaugé, sénateur-maire, était accompagné de Pierre Ory, Préfet du Gers, de Fatma Adda, conseillère régionale et de Bernard Ksaz, président de l’Office Public de l’Habitat du Gers, pour donner symboliquement le coup d’envoi des travaux de déconstruction des deux bâtiments Porthos et d’Artagnan, dans le cadre du projet de renouvellement urbain du Grand Garros.

Réunis place de la Fontaine, Franck Montaugé, Pierre Ory, Fatma Adda et Bernard Ksaz ont tout d’abord rencontré M. Melchiorre, président de la société du même nom, qui est chargée de la « déconstruction sélective » des immeubles d’Artagnan et Porthos.

 

Une opération de 2,75 millions d’euros, financée à hauteur de 1,9 million d’euros par l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine, qui revêt une dimension sociale puisque 10% du volume d’heures de travail nécessaires à cette déconstruction, soit 2240 heures, sont réservées à des personnes en situation de chômage ou d’emploi précaire, issues du Grand Garros, avec lesquelles les élus ont eu l’occasion d’échanger.

 

Direction ensuite le 22, place de la Fontaine, pour une visite de la nouvelle Maison du Projet, un lieu d’information, favorisant la co-construction avec les habitants du projet de renouvellement urbain du Grand Garros. C’est aussi une porte d’entrée vers les différents dispositifs mis en place par le contrat de ville, générateur de lien social.

 

Une triple exigence

 

Dans une salle polyvalente rassemblant de nombreux acteurs (membres du conseil citoyen, participantes aux marches exploratoires...) des actions du contrat de ville, Franck Montaugé a rappelé « cette ambition commune de changer l’image du Grand Garros. Cet aboutissement n’est qu’une étape vers le quartier de demain que nous allons penser ensemble, le cabinet Addenda venant juste d’être désigné pour proposer des orientations d’aménagements. Une triple exigence va présider à la conception de l’avenir du Grand Garros : répondre aux besoins des habitants, redonner à la nature la place qui est la sienne et avoir une attitude réaliste et pragmatique par rapport aux moyens financiers consacrés à ce projet ».

 

Franck Montaugé a ensuite insisté sur la Maison du Projet « qui est mise au service du projet de renouvellement urbain et vous serez tous, en tant que citoyens, les bienvenus avec vos idées, vos remarques. Je souhaite bien sûr que les prochaines échéances électorales ne brisent pas l’élan de la politique de la ville, car je sais que le meilleur est à venir ou à construire devrais-je dire. Ce n’est que le début d’une remise en valeur du Grand Garros ! »

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Articles Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags

mongrandgarros@grand-auch.fr   |   22 place de la Fontaine 32000, Auch, France  |  mentions légales